Le temps

 Le temps passe
 La jeunesse s'efface
 Cédant la place
 Au lendemain de glace 

 Année après année
 Il n'aura pas oublié
 Que dans une contrée
 Assez éloignée 

 Quelqu'un se souvient
 Que peu importe le coin
 Même s'il est très loin
 Il y a toujours ce lien 

  Un lien qui survit
 À toutes les péripéties
 Et que la force unit
 L'amour des amis

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Isalou (site web) 07/12/2008

... la force des sentiments qui abolit les distances et le temps ...
Très joli poème, David !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site